L'avenir des imprimantes 3D pourrait être dans le multifonction

L'avenir des imprimantes 3D pourrait être dans le multifonction

Les spécialistes - Article - Lundi, 01 Décembre - 14:55

Imprimante 3D, Flux, imprimante 3D multifonction, graveur laser, scanner

Imprimante 3D Flux

Et si l’imprimante 3D de demain devenait multifonction ? Avec le projet Flux, le système d’impression en trois dimensions incorporant un scanner et un graveur, un groupe de chercheurs taiwanais est en train de repenser l’imprimante 3D du futur. Cette démarche n’est pas sans rappeler le parcours des premiers systèmes d’impression. En effet, si au début de leur commercialisation les imprimantes n’avaient qu’une fonction, pour les démocratiser et toucher un plus large public les fabricants ont dû mettre au point des imprimantes multifonctions capables de réaliser plusieurs opérations comme scanner ou faxer des documents. Aussi, tout laisse à penser que les imprimantes 3D vont devoir passer par cette étape pour s’installer chez les particuliers comme dans les entreprises.

 

Repenser l’utilisation d’une imprimante 3D

 

Si les modèles d’imprimantes 3D se multiplient, cette technologie est encore très loin de se démocratiser. Les prix de vente étant particulièrement élevés, ces imprimantes ne sont pas à la portée des particuliers. Quant aux entreprises, l’acquisition de cette technologie n’est pas vraiment une priorité. Pourtant, tous les experts prédisent le succès de l’impression 3D. Et c’est peut être avec des idées comme celles des concepteurs de l’imprimante Flux que les ventes d’imprimantes 3D pourraient décoller.

 

En effet, des chercheurs taiwanais ont décidé de créer une imprimante 3D multifonction. L’idée rappelle celle des imprimantes classiques qui aujourd’hui sont toutes équipées de plusieurs fonctions en plus de celle permettant d’imprimer, à savoir un scanner, un fax ou un photocopieur. Avec Flux, le principe est le même, puisqu’il s’agit d’une imprimante 3D qui peut également scanner et graver au laser des objets en trois dimensions.

 

L’ajout de nouvelles fonctions fait de cet appareil la première imprimante 3D multifonction. Toutefois, cela ne suffit pas à démocratiser cette technologie. C’est pourquoi, les concepteurs de cette imprimante se sont compliqués la tâche en ajoutant un paramètre des plus contraignant à savoir un prix de vente inférieur à 600 euros pour la commercialisation de l’imprimante Flux.

 

Comment intégrer de nouvelles fonctions à une imprimante 3D ?

 

Jusqu’à présent les imprimantes 3D qui ont été présentées sont plutôt massives et pourtant elles n’ont qu’une seule fonctionnalité. Aussi l’ajout de nouvelles fonctions pose un certain nombre de questions quant à la taille de cet appareil ainsi qu’à son utilisation. Les concepteurs de Flux ont fait le choix de mettre au point un système modulable. Ainsi, l’imprimante reste simple à utiliser mais surtout elle reste compacte.

 

Chaque fonctionnalité : graveur, scanner et imprimante est présenté sous forme d’un module aimanté qu’il suffit d’incorporer à l’appareil. Ils sont interchangeables et s’installent très facilement. Ainsi, pour imprimer en 3D, il suffit de placer le module d’impression sur l’appareil, puis pour effectuer une opération de gravure laser, il n’y a plus qu’à enlever le module d’impression et le remplacer par le graveur. Avec un tel système de fonctionnement, il est possible de passer d’une action à une autre très rapidement. Avec cette imprimante modulable, les concepteurs du projet Flux se sont assurés que leur appareil n’aura pas de dimensions trop importantes, ce qui aurait pour effet de repousser des acheteurs potentiels.

 

 

 

Pourquoi le projet Flux pourrait bien cartonner ?

 

En développant une imprimante 3D multifonction à un prix abordable, les pères de ce projet pourraient bien lancer le marché de l’impression en trois dimensions auprès des particuliers, et ce d’autant plus que cette imprimante possède beaucoup d’autres avantages.

 

L’idée à emballer la toile, et cet engouement s’est aussi fait ressentir sur la plateforme de crowdfunding Kickstarter. En effet, pour développer ce projet, les concepteurs de Flux ont décidé de passer par le financement participatif en demandant aux internautes de participer au développement de ce projet en faisant des dons. En l’espace de 24 heures, les concepteurs de Flux ont levé 500 000 dollars!

 

En plus de l’accueil favorable de ce projet, Flux possède d’autres atouts dans sa manche. En effet, de nouveaux modules pourraient voir le jour prochainement ce qui permettrait de développer encore l’utilisation de cette imprimante. Ainsi, un module permettrait de créer des objets en céramique. Les possibilités sont très étendues.

 

L’utilisation d’une imprimante 3D est beaucoup moins problématique avec Flux et notamment pour les personnes ne maitrisant pas la conception d’objets 3D sur ordinateur. En effet, grâce à son module de scanner, il devient possible de reproduire un objet sans effort. Cet argument devrait convaincre les plus réticents.

 

Enfin, l’imprimante 3D Flux est beaucoup moins imposante que les systèmes d’impression en trois dimensions présentés jusqu’à présent. Ce qui est un point positif notamment pour les particuliers qui n’ont pas nécessairement l’espace nécessaire pour des appareils volumineux.

Imprimante 3D, Flux, imprimante 3D multifonction, graveur laser, scanner
Les solutions de communication du mag LEP
Vous souhaitez être visible sur cette emplacement
Ipad
Cube Média
Devenez annonceur sur le MAG LEP Contactez Visibility Internet 09 70 38 08 23
Suivez l'actualité LEP
Abonnez vous à LEP
Rejoignez LEP sur Twitter
Abonnez-vous à LEP sur Google+